Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF Recommander cette adresse à un ami
>> Vous êtes ici - Grône en bref - Ecole

Historique de l'école

Fondation de l'école

C'est sous la présidence de Tousard d'Olbec que la première école, fondée par le curé Joseph-Marie Walleran en 1803, est reconnue par le conseil communal en avril 1807 et approuvée par l'évêque Joseph-Xavier de Preux en 1810.

 

Première école primaire de Grône,
construite en 1905 (R. Arbellay 1999)

L'acte de fondation, libellé par le notaire et curial Jean-Maurice Bruttin en fixait les buts que l'école devait atteindre et lui en donnait les moyens en créant un "Fond des écoles".

La classe s'ouvrait en montagne ou en plaine selon le lieu où les familles, en majorité transhumantes, habitaient. Le hameau, qui la recevait à son tour, fournissait à ses frais une chambre, en guise de salle de classe, et le bois de chauffage. L'enseignement, sous l'autorité et la surveillance du curé, était confié à son vicaire ou à un homme de bonne volonté qui savait lire, écrire et calculer. Ce régent autodidacte enseignait, du 1er novembre au 1er avril,  aux enfants de 7 à 14 ans et en soirée, parfois le dimanche, aux adultes qui désiraient s'instruire.
La commune construit une première école en montagne à Loye en 1840, une seconde en 1888 à Merdesson et une troisième à Grône en 1905. De 1839 à 1905, un étage du château Morestel servit de salle de classe en plaine, en alternance avec des chambres privées. La majorité des électeurs  décident en 1905 de construire une école pouvant recevoir trois classes et choisissent l'emplacement du Coujon, autour de laquelle se construira, au fil des ans, le complexe scolaire primaire et du Cycle régional d'orientation.
La constante augmentation de la population (1920, 959 habitants, 1955, 1300 habitants et 2002, 2000 habitants) a exigé en 1937, l'édification hardie, mais heureuse et de conception moderne aux larges vues, d'un collège servant d'écoles pour les filles et d'écoles ménagères régionales.
Deux bâtiments scolaires, bien placés, deviennent le centre culturel et civique de la commune. C'est là qu'ont lieu les ébats de plus de 300 enfants, mais aussi les conférences, les assemblées de tous genres, répétitions des sociétés, cinéma, festivals, congrès... Que voit-on dans leurs cours ? Troupes militaires en stationnement, cirques, concours de bétail, préparation des enfants à la procession de la Fête-Dieu!
C'est dans l'enceinte de ces bâtiments scolaires que se reflètent la vie et les manifestations villlageoises, que se déroule le film changeant du développement et de l'évolution de la commune.

Ecole secondaire et Cycle d'Orientation.

La loi scolaire de 1962 institue l'école secondaire du premier degré. Facultative au début, elle a pour but d'approfondir et d'élargir durant un cycle de 2 à 4 ans la formation reçue à l'école primaire.

 

Nouveau bâtiment du Cycle d'Orientation 

Elle permet aux élèves d'achever la scolarité obligatoire et de se préparer aux études secondaires du deuxième degré et aux écoles et cours professionnels.

Ce premier degré, dénommé au début cycle d'observation, prit le nom de cycle d'orientation. 

Convaincus de la nécessité de la création de telles classes, les autorités communales de Grône envisagent une solution intercommunale avec Chalais et Granges. A la suite de l'entente entre les trois communes, le 20 avril 1962, la création d'une école secondaire régionale à Granges est ratifiée. Une convention, passée avec le professeur Raymond Genolet d'Hérémence, lui en confie la direction pour l'ouverture en automne  de la même année.
L'application de la loi scolaire de 1962 nécessite dans la pratique, et pour mieux répondre aux besoins de la population scolarisée, des améliorations et des adaptations constantes dans l'organisation du cycle. Des modifications seront légalisées  en 1972, en 1986.
Le 6 avril 1974, le Conseil communal accepte le déplacement du Cycle d'Orientation régional (COR) de Granges à Grône, à la suite de la fusion de la commune de Granges avec celle de Sierre. Les anciennes conventions intercommunales sont dénoncées et de nouvelles sont ratifiées par les  communes de Sierre, Chalais et Grône, en septembre 1974.
La centralisation du Cycle d'Orientation régional à Grône oblige les autorités communales à concevoir une nouvelle extension des bâtiments scolaires et de compléter ceux-ci d'équipements de gymnastique et de natation. En décembre 1975, les terrains de la Mine II, avoisinant les cours d'école sont achetés de l'Hoirie Joseph Dionisotti pour construire un Centre de protection civile, une piscine et de sept salles à l'usage scolaire. Cette réalisation majeure pour l'avenir de la jeunesse des trois communes est inaugurée avec éclat, le 10 juin 1978, en présence d'un parterre d'autorités cantonales et communales et de la participation des sociétés culturelles de la commune de Grône.
Les oriflammes sont à peine rangées que la commune de Chippis demandait de participer au COR de Grône, suivie en 1982 par la commune de Lens pour les élèves des hameaux de Flanthey et de Chelin.  A la suite de ces nouvelles adhésions, la collaboration des cinq communes, Grône, Sierre, Chippis, Chalais et Lens, fait l'objet en 1982 d'un nouvel avenant à la convention du Cycle d'Orientation régionale (COR Grône) du 9 septembre 1974.
La population en âge de scolarité des cinq communes en constante augmentation, exige en 1986 l'agrandissement des immeubles pour recevoir plus de 500 élèves répartis en 23 classes. Le complexe scolaire est doté de salles d'économie familiale, de travaux manuels, de salles polyvalentes, d'une nouvelle halle de gymnastique, des locaux sanitaires et de services. Cette construction rationnelle et réussie marque l'étape la plus moderne de l'agrandissement du complexe scolaire qu'un traitement des façades en personnalise le style.

1906-1986, huitante ans séparent la construction de la première école primaire à Grône et l'achèvement de cette  cinquième étape d'extension. Chacune a marqué une époque, au style aussi attachant l'un que l'autre. Elles ont fait de ce complexe scolaire un centre régional d'éducation et de formation performant, pour lequel, autorités communales, scolaires et personnel enseignant oeuvrent en harmonie pour conduire les générations qui se succèdent vers la voie constante du progrès et de l'épanouissement de l'esprit humain.

L'augmentation constante de la population des cinq communes partenaires du COR, le développement du centre régional des études secondaires liées au sport, postulent en 1999 la construction d'un nouveau bâtiment scolaire. Sur la base des demandes de locaux supplémentaires formulées par  le Conseil d'administration du COR et des commissions scolaires du Cycle d'Orientation et des Ecoles primaires, le Conseil communal de Grône après études et planification ces requêtes sont soumises au Département de  l'Education, de la Culture et du Sport. La nécessité évidente étant reconnue, un concours d'architecture permit de choisir le projet du Bureau Dayer et Venetz à Sion qui répondait aux attentes des autorités communales et scolaires. Le crédit nécessaire, accepté par les citoyens en mai 2000, se transforme en un bâtiment scolaire  de 18 unités de salles au service du Cycle d'Orientation, de la bibliothèque communale et des besoins administratifs. Cette réalisation de 4 niveaux, menée avec maîtrise par les entrepreneurs et les maîtres d'oeuvre, confie au COR en août 2002  des locaux modernes adaptés aux exigences des diverses disciplines.
La convention, qui liait les cinq communes partenaires depuis 1985, est revue, adaptée et prolongée jusqu'en 2026.
 

Administration
Rue du Château 6
3979 Grône
T 027 458 15 03
F 027 458 44 61
page
Ecoles
Administration Rue du Château 6 3979 Grône Tél. 027 458 15 03 Fax 027 458 44 61