Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF Recommander cette adresse à un ami
>> Vous êtes ici - Grône en bref - Patrimoine et curiosités - Le Château Morestel

Le Château Morestel

Château féodal, construit entre 1245-1250 par Pierre III de la Tour dit "Morestel" qui prit ce nom en honneur de sa grand'mère Marguerite née de Morestel.

Pierre de Morestel était feudataire du comte Aymon de Savoie et de la mense épiscopale en qualité de seigneur de Granges en 1244 et de vidomne de Grône en 1245, puis de vidomne de Bagnes en 1269. Ses fiefs, pour ne citer que la seigneurie de Granges, s'étendent sur Lens, Chermignon, Granges, Grône, Daillet et Loye où il possède une habitation. Il réside cependant avec sa famille principalement au château de Grône.
Trois générations de seigneurs de Morestel résideront avec leurs descendants et leurs serviteurs dans ce château. Le titulaire de la troisième génération, Perrod de Morestel, décède en 1366 sans postérité. Ses biens, ainsi que le château, furent attribués par testament,  à parts égales, à son épouse Anthonia de Sarro et à ses deux soeurs Alésia  et Marquise. Cette dernière apporte sa part à son époux Jean de Platea d'Anchettes.
Le château de Morestel de Grône et les autres demeures seigneuriales subissent une première destruction en 1384  et une deuxième en 1417 par les troupes savoyardes commandées par Hugonin de Meyrens, administrateur du duc de Savoie Amédée VIII, troupes qui avaient aussi incendié Loye la même année.
Du château mis en ruine en 1417, silence pendant un siècle et demi. Seul repère, Pierre de Chevron, héritier des Platea s'intitule, en 1485, vidomne de Granges, de Grône et de Sierre. Le château en ruine lui aurait-il appartenu?
En 1565, Jean Olivier, vice-châtelain de Grône, sur  les ruines et l'emplacement de la maison seigneuriale, construit une maison forte, adossée d'une tour, comme témoigne les inscriptions, (toujours visibles) taillées dans une solive du premier étage de l'actuelle salle du Conseil communal et bourgeoisiale de Grône.
Le 1er mai 1586 intervient un acte d'échange entre Claude Olivier, neveu de Jean Olivier, et les procureurs de la commune, Dexpha et Tagnioz. Ces derniers remettent à Claude des terres et une demeure avec cave voûtée sise Vers l'Eglise et 110 livres mauriciennes en échange de l'édifice sur le petit mont au lieu dit Laz Cretaz avec place et jardin. Transaction faite à la chapelle de Loye, le lundi des Rogations.
Son environnement bâti le démontre amplement, le Château de Grône faisait partie des demeures relativement rares dans le Valais central du XVIe siècle, à être élevées entièrement en maçonnerie, sans partie importante en madriers. A ce titre, on peut comprendre que la communauté ait saisi la première occasion pour en faire sa maison.
Cet édifice de 1586 à 1860 est rarement cité de château dans les écrits. On le désigne le plus souvent sous le nom de Maison communale, de Tour de la commune ou de Maison forte et dès 1860, sous la plume du président et préfet Joseph Neurohr et 40 ans de sécrétariat communal, le qualifie de Manoir communal et parfois de château. Après son classement de monument historique en 1910, l'appellation antique d'origine de Château Morestel est régulièrement adoptée.

Influencées par les croquis de Wick en 1864-1867 et le dessin de Raphaël Ritz vers 1870, l'élévation d'un deuxième étage en 1875, les restaurations de 1953, de 1961 et de 1994 affirment sa silhouette féodale et médiévale. Les façades, d'une blancheur éclatante, dégagent une fraicheur printanière et soulignent à la ronde l'élégance de cette maison bourgeoisiale. Pimpante, adossée à une tour carrée et élancée, elle jette une note claire, propre au-dessus des toits formant avec elle un paysage harmonieux et moyenâgeux. Découpée sur un fond composé de prairies vertes et de forêts agrestes surplombant une gorge abrupte et une marge de ciel bleu, elle ranime le passé et gage une confiance permanente en l'avenir.

 

Château de Morestel, face nord /face sud.
(Raphaël Ritz, Musées cantonal d'art et
d'histoire Sion, av. 1870)

 

Le château, propriété de la Bourgeoisie, abrite actuellement le conseil communal, le secrétariat et divers services de la commune. Les caves sont aménagées en carnotzet destiné aux réceptions d'accueil et de courtoisie d'intérêts publics. Chaque autorité est invitée à marquer son passage et sa participation aux destinées de la commune en y déposant une channe valaisanne.
Choyé par les édiles qui se succèdent à la magistrature communale et bourgeoisiale, le Château Morestel symbolise Grône qu'on ne pourrait imaginer sans sa présence dans le décor quotidien. Il témoigne avec quelle sollicitude les autorités se sont engagées et s'engagent encore à transmettre aux générations futures un patrimoine sans altération qui fait la fierté de la population grônarde.  

 

Commune de Grône
Rue Centrale 182
Case postale 54
3979 Grône
T 027 458 15 03
F 027 458 44 61
Administration Rue Centrale 182 3979 Grône Tél. 027 458 15 03 Fax 027 458 44 61
powered by /boomerang